FTTH : et maintenant, les règles J3M ARCEP pour ralentir le tout

(Suite de Le FTTH à Paris : on touche au but !)

Toujours en attente de la mise en service de la fibre dans l’immeuble, plus d’un mois après le passage du technicien selon qui le délai n’était que de 2 à 3 jours.

Mais c’était compter sans le “J3M”, je cite le site ARCEP :

l’opérateur d’immeuble est tenu d’envoyer 3 mois avant la mise en service commerciale du point de mutualisation (PM) un certain nombre d’informations à la liste des opérateurs destinataires des informations concernant l’installation de lignes de communications électroniques à très haut débit en fibre optique dans les immeubles prévue à l’article R. 9-2 du CPCE (tenue à jour sur le site de l’ARCEP)

Autrement dit, l’intervention fin décembre visait à valider la disponibilité du point de mutualisation, et l’opérateur a décidé de ne faire courir le délai de 3 mois qu’à partir de ce moment, et pas avant (il aurait probablement pu décider d’anticiper la notification de mise en service, mais cela nécessiterait de prendre un petit risque : s’imposer en interne des contraintes de délai pour respecter les 3 mois).

Voilà donc la mise en service qu’on croyait imminente repoussée, au plus tôt, au 21 mars 2014…

No tips yet.
Be the first to tip!

Like this post? Tip me with bitcoin!

16S3XunqT4K1L78Ri4chCix8DY44j97Reu

If you enjoyed reading this post, please consider tipping me using Bitcoin. Each post gets its own unique Bitcoin address so by tipping you're also telling me what you liked, in addition to contributing to the blog hardware and electricity, and perhaps a few beers if you don't mind :-)

One Response to “FTTH : et maintenant, les règles J3M ARCEP pour ralentir le tout”

  1. Signal » Blog Archive » FTTH : visite surprise d’Orange Says:

    […] voie libre ou appel système « FTTH : et maintenant, les règles J3M ARCEP pour ralentir le tout […]