Category Archives: Geek stuff

Flash: (don’t) click here to download plugin

The dreaded “Download plugin” icon

Here’s above the cute, user-friendly icon I get when visiting web sites such as Google Video, Youtube, Dailymotion, Google Analytics… and countless others, including all blog posts with an embedded video. Needless to say, clicking on the icon doesn’t yield anything other than a “sorry, your operating system is not supported” message.

Continue reading Flash: (don’t) click here to download plugin

Train Simulator 2.0, blog inclus

Il n’y a pas que l’administration française qui se met au goût du jour ; après avoir abandonné Train Simulator 2 l’an dernier, suite de Train Simulator (le seul logiciel Windows que j’utilise vraiment), Microsoft change finalement d’avis et remet le couvert.

Signe des temps (et du label 2.0 peut-être), l’annonce officielle fournit directement les adresses des blogs de cinq des développeurs :

(merci à Olive de m’avoir re-lancé sur la piste qui avait trop vite disparu du haut de ma TODO-list)

Administration 2.0

L’administration vient de lancer un nouveau site web au nom évocateur : www.administration24h24.gouv.fr, pour que tous les geeks puissent accomplir leurs démarches administratives sans quitter leur ordinateur.

Un parcours rapide montre que ce nouveau service est principalement un répertoire (le terme de portail semble déjà ringard) organisé des nombreux services en ligne déjà existants de l’administration, qui permettra certainement d’améliorer leur visibilité.

Cerise sur le gâteau, c’est un site exploitant du logiciel libre.

X25 : 1976 – 2007 ?

Comme le signale Stéphane, l’UIT (union internationale des télécommunications), dans un accès de générosité voire de lucidité, vient de mettre en accès libre (libre comme dans bière gratuite) l’ensemble de ses normes.

Par un joli clin d’oeil de l’histoire, cela s’est réalisé via… Internet, le réseau informatique tant honni par cette honorable institution détentrice du savoir universel en matière de réseaux de télécommunications.

Cette ouverture nous donne accès à beaucoup de protocoles délicieusement surannés et, en un sens, signe la défaite d’un certain nombre d’entre eux. En particulier celle du bon vieux X25, autrefois ennemi juré de TCP/IP, dont le titre complet de la norme ne s’invente pas : INTERFACE ENTRE ÉQUIPEMENT TERMINAL DE TRAITEMENT DE DONNÉES ET ÉQUIPEMENT DE TERMINAISON DE CIRCUIT DE DONNÉES POUR TERMINAUX FONCTIONNANT EN MODE PAQUET ET RACCORDÉS PAR CIRCUIT SPÉCIALISÉ À DES RÉSEAUX PUBLICS POUR DONNÉES.