SEO : référencement et liens entrants

Mon billet d’hier sur les experts SEO a eu un succès certain (plus de 1000 visites à ce jour), principalement grâce à un grand nombre de citations sur Twitter. Suite à certains commentaires et après avoir consulté les explications données par certains experts en référencement sur leur propre site, je pense utile de compléter mes explications par quelques considérations sur le système des « liens entrants », aussi appelés « backlinks ».

Google utilise, comme évoqué hier, l’analyse du contenu d’une page pour lui associer des mots clés. Mais l’invention principale de Google, qui lui a permis une bien meilleure qualité de recherche, a été de prendre en compte également les références aux pages indexées faites depuis d’autres pages, établissant un système de pondération appelé PageRank, et ouvertement inspiré du système d’évaluation de l’influence des publications scientifiques (H-number).

Il est donc très efficace pour un site qui souhaite être mieux placé dans les résultats de recherche d’obtenir des liens entrants provenant d’autres sites.

Et c’est là que les choses commencent à se gâter. Car pour obtenir des liens, il n’y a pas des dizaines de solutions :

  • attendre qu’ils viennent spontanément d’autres responsables de sites ou de pages, grâce à la qualité du contenu ;
  • en solliciter en tant que relations de « bon voisinage » (le plus souvent en effectuant une proposition réciproque de lien : on appelle cela un échange de lien). Cette technique relève du démarchage commercial ;
  • en créer soi-même « à la main » en écrivant d’autres pages ailleurs, ou des commentaires sur des blogs comme celui-ci, des forums, etc. On commence à entrer dans la manipulation pure et simple, voire la propagande, le contenu enrobant lesdits liens ayant toutes les chances de n’avoir aucun intérêt, sinon publicitaire ;
  • en fabriquer plus ou moins automatiquement en créant des pages bidon ou en allant écrire des commentaires sur des blogs pris plus ou moins au hasard. On entre là dans les techniques de spam pur et simple. Ce blog pourtant relativement confidentiel reçoit chaque jour plusieurs dizaines de commentaires-spam, heureusement filtrés plus ou moins automatiquement. Comme son équivalent en courrier électronique, ce spam pourrit la vie des internautes.

L’expert en SEO va donc s’attacher à obtenir des liens par tout ou partie des trois dernières méthodes, suivant l’idée qu’il se fait de l’éthique. On parle de black-hat ou de white-hat (comme en sécurité informatique), comme si les choses étaient binaires, mais en la matière on devrait le plus souvent parler de tons de gris…

Parallèlement, Google, dont le succès repose largement sur la qualité de ses résultats, n’a pas envie de la voir démolie par ceux qui sauront se placer mieux que les autres indépendamment de la qualité ou de la popularité spontanée de leur contenu. Google effectue donc un sérieux travail de nettoyage de ce que chez eux aussi on appelle du spam, et n’hésite pas à descendre dans son classement les sites qui ont abusé un peu trop éhontément des méthodes « créatives » d’obtention de liens évoquées ci-dessus.

Un bon aperçu de ce que cela peut donner a été fourni hier par l’expert en référencement qui a montré son savoir-faire en établissant une page parodique pratiquement vide de contenu, mais portant quasiment le même titre que la mienne, pour la faire apparaître temporairement mieux classée dans les résultats de Google à l’aide de liens entrants obligeamment fournis par ses relations.

Facile ? Oui, comme il l’a dit lui-même, cela ne lui a pris que quelques minutes. Encore bravo à lui, et merci pour cette démonstration, qui apporte de l’eau à mon moulin en mettant en évidence la nature de la contribution à l’écosystème des experts en référencement.

Ajout : un lien très intéressant montrant les limites de PageRank et ce que l’on peut obtenir à l’extrême en SEO, avec une société aux USA qui profite des liens posés par des clients indignés pour être mieux classée et avoir encore plus de clients…

Ajout du 1er décembre 2010 : autre lien qui fait suite au précédent, qui montre que ce genre de problème ne fait pas du tout, mais alors pas du tout, rigoler Google, qui a été spectaculairement réactif sur ce coup-là. Chapeau.

No tips yet.
Be the first to tip!

Like this post? Tip me with bitcoin!

1LKzcsZKcVDqoqTLQ3u2TrHHB6rNH7CGD2

If you enjoyed reading this post, please consider tipping me using Bitcoin. Each post gets its own unique Bitcoin address so by tipping you're also telling me what you liked, in addition to contributing to the blog hardware and electricity, and perhaps a few beers if you don't mind 🙂

5 thoughts on “SEO : référencement et liens entrants”

  1. carreras populares : ce sont très probablement des liens de spam. Donc, qui vont disparaître rapidement et/ou qui auront une pondération insignifiante.

  2. Pas mal, je mais ça sur mon Facebook et sur un site pratique pour diffuser les informations (Digg France), si ça peut servir à d’autres c’est cool, car votre page a l’air mal référencée quand même, le lien que j’ai mis c’est http://www.digg-france.com

Comments are closed.